B. Les révolutions de 1848

« L’insurrection finit là où la révolution commence. »

Guiseppe Mazzini
1. Le « printemps des peuples » en Europe

L’année 1848 est marquée par un vent révolutionnaire en Europe. Des insurrections libérales et nationales se manifestent un peu partout en Europe : on parle du « printemps des peuples ».

Ces événements font écho à la révolution française de 1848. En février 1848, Paris est secouée par trois jours d’émeutes populaires (21-24 février) qui provoquent le départ de Louis-Philippe et la mise en place de la IIe République.

En mars 1848, Vienne se soulève sous la pression des bourgeois libéraux, entraînant la démission de Metternich et l’installation d’une constitution. Dans ce contexte, l’Autriche doit faire face à une révolte en Hongrie et à l’émancipation de la ville italienne de Milan.

En Prusse, le roi fait des concessions (liberté de la presse, réformes) et accorde une constitution à son peuple.

Dans les États allemands, les révolutionnaires qui souhaitent une politique plus libérale et l’unité nationale, obtiennent la création d’une assemblée nationale constituante (Constitution de Francfort).

Dans le prolongement de ces événements, la République est proclamée à Rome (Mazzini) en 1849.

Ecoute la leçon (lue par Yildiz, 1D)

Yildiz, 1D

Le résumé en schéma : Le « printemps des peuples » en Europe

2. Le retour à l’ordre

Les espoirs nés avec les révolutions de 1848 sont rapidement contrariés : les souverains européens mènent une répression violente avec l’objectif d’un retour à l’ordre.

Les Habsbourg reprennent le contrôle de l’Autriche et rétablissent l’ordre dans les États italiens (Sicile, Naples, Lombardie-Vénétie) sous la baguette du maréchal Radetzky.

En Hongrie, l’intervention autrichienne soutenue par la Russie met fin à l’expérience révolutionnaire.

Le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume IV, contrarie le plan d’une unité allemande en refusant la couronne d’Allemagne émanant d’un mouvement populaire.

La France, qui est pourtant désormais une république, réprime durement une révolte ouvrière en juin et mène une expédition militaire contre une autre république, celle de Rome (Mazzini).

L’issue du « printemps des peuples » est une nouvelle déception pour les partisans des idées libérales. Cependant, les aspirations libérales subsistent et circulent toujours en Europe notamment avec l’influence des exilés politiques (Kossuth).

Ecoute la leçon (lue par Sajaline, 1A)

Sajaline, 1A.

Le résumé en schéma : Le retour à l’ordre suite aux révolutions de 1848


Documents

Ecoute active : La Révolution française de février 1848

Print Friendly, PDF & Email

Auteur : M.REGNIER

M. REGNIER enseigne l'histoire-géographie au lycée Balata en Guyane.