A. Des métropoles en recomposition

1. L’étalement urbain et l’apparition de centres secondaires

La métropolisation accélère et renforce l’étalement urbain. La croissance urbaine et les flux de migrations favorisés par l’attractivité des métropoles (emploi, services…) entraînent une augmentation de la population et des besoins.

L’inflation des prix de l’immobilier dans les centres-villes ou le choix de logements plus adaptés à leurs envies (habitat pavillonnaire) poussent de nombreux habitants en périphérie (périurbanisation).

L’étalement urbain a de fortes conséquences sur les mobilités urbaines. Les déplacements urbains s’intensifient et sont de plus en plus longs provoquant une congestion des axes routiers (= embouteillages).

La concentration de population s’accompagne du développement d’infrastructures gourmandes en espace. La saturation des centres-villes favorise l’implantation de zones industrielles et commerciales en périphérie, à proximité des axes de communication (autoroutes, aéroports…). Des centres commerciaux, des quartiers d’affaires et des technopoles (Paris-Saclay) apparaissent ainsi en périphérie. Les entreprises d’un même secteur économique s’y regroupent et forment alors un cluster (Silicon Valley).

Cette transformation de l’espace périurbain se traduit par l’apparition de centres secondaires appelés edge cities.

Ecoute la leçon (lue par Shaïna, 1E)

2. La formation de régions métropolitaines

Les grandes métropoles peuvent avoir une influence sur un territoire plus ou moins vaste, au-delà des limites de l’espace périurbain. L’aire d’influence et de rayonnement d’une métropole est alors constituée de la métropole-centre, de sa périphérie et de son arrière-pays : c’est la région métropolitaine.

Les régions métropolitaines concentrent une très grande population à l’exemple de la région métropolitaine de Shanghai (Delta du Yangzi Jiang), en Chine, qui concentre 83 millions d’habitants en zone urbaine.

Ce sont également des territoires dont le fonctionnement est polycentrique : l’espace s’organise autour de plusieurs pôles hiérarchisés. C’est ainsi le cas de la région métropolitaine de Hong Kong / Guangzhou sur le delta de la Rivière des Perles en Chine.

Les régions métropolitaines les plus importantes sont appelées mégalopoles. Elles regroupent plusieurs métropoles et villes secondaires sur un territoire de plusieurs centaines de kilomètres. Elles concentrent des dizaines de millions d’habitants et cumulent toutes les fonctions de commandement à l’échelle mondiale. Les trois principales mégalopoles mondiales sont : la mégalopole américaine (axe Boston-Washington), la mégalopole européenne (axe Londres-Paris-Milan) et la mégalopole japonaise (Tokyo-Nagoya-Osaka).

Ecoute la leçon (lue par Méranise, 1E)


Vocabulaire

Cluster : concentration d’entreprises appartenant à un même secteur d’activités et qui mutualisent leurs infrastructures.

Edge city (ville-lisière) : centre secondaire récent souvent situés près des aéroports et des échangeurs autoroutiers.

Mégalopole : ensemble urbain constitué de plusieurs métropoles qui forme d’ immenses régions métropolitaines.

Région métropolitaine : aire d’influence et de rayonnement d’une métropole, composée de la métropole-centre, de ses périphéries et de son arrière-pays.

Print Friendly, PDF & Email

Auteur : M.REGNIER

M. REGNIER enseigne l'histoire-géographie au lycée Balata en Guyane.