B. Littoralisation et métropolisation des espaces productifs

1. La concentration des espaces productifs sur les littoraux

Selon la CNUCED, le trafic maritime représente 80 % des échanges mondiaux en volume (10,7 milliards de tonnes de marchandises échangées en 2017). Il a triplé depuis les années 1990. En 2017, les 20 principaux ports mondiaux (Ningbo, Shanghai, Singapour…) ont manutentionné 9,3 milliards de tonnes de marchandises.

Dans ce contexte, les littoraux, interfaces reliant l’arrière-pays à la mondialisation grâce à leurs ports, sont des espaces privilégiés. Pour gagner en efficacité, ils sont aménagés afin de lier fonctions industrielles et portuaires (ZIP). De plus, ces espaces sont dotés de plateformes multimodales favorisant la circulation des flux. Dynamiques et attractifs, les littoraux concentrent ainsi d’importants foyers de populations et de nombreuses activités économiques : on parle de littoralisation.

Associées aux grands pôles d’échanges internationaux qui organisent les principales routes maritimes, quelques façades maritimes s’imposent dans les relations commerciales mondiales : Japon, Chine, Northern Range (Europe du Nord), la côte Est et la côte Pacifique des Etats-Unis. L’Asie orientale s’impose désormais comme le nœud central des échanges maritimes mondiaux : 64 % du trafic portuaire mondial de conteneurs,  61 % du volume de marchandises déchargées, 9 des 10 premiers ports de conteneurs mondiaux. La place de la Chine est prépondérante.

Les porte-conteneurs jouent un rôle essentiel dans les échanges maritimes (en valeur). L’évolution de ces navires (taille, capacité) pousse les zones portuaires à s’adapter (étalement, flexibilité) et à se moderniser (automatisation) à l’exemple du port de Yangshan à Shanghai. Le numérique s’invite aussi autour des activités portuaires : navires autonomes, drones, cybersécurité.

Le podcast de la leçon (lue par Yslène, 1G)


2. La concentration des espaces productifs dans les métropoles

Les grandes métropole sont des acteurs importants de l’économie mondiale. En 2016, les 300 villes les plus riches concentraient près de 50 % de la richesse mondiale (PIB). Il n’est pas rare que la production de richesses dans les grandes métropoles (PUB) soit supérieure à celle de certain Etats (New York>Espagne, Londres>Portugal).

L’importance grandissante des métropoles dans la mondialisation est liée à la métropolisation, c’est-à-dire la concentration d’activités, de populations, de capitaux et de fonctions de commandement dans l’espace métropolitain. Les métropoles sont au cœur des flux financiers avec leurs quartiers d’affaires et leurs infrastructures numériques. Elles développent des activités à forte valeur ajoutée en s’appuyant notamment sur des technopôles et sur une main d’œuvre qualifiée formée dans ses universités. Grâce à leurs hubs aéroportuaires et portuaires, ce sont des nœuds essentiels dans les flux mondiaux de personnes et de marchandises.

Elles ont une influence à différentes échelles (régionale, nationale voire mondiale). Dans les pays de l’OCDE, les métropoles concentrent en moyenne 59% des emplois et 61% de la richesse nationale. Sao Paulo est le principal pôle financier et commercial d’Amérique latine, le rayonnement de New York dépasse les frontières du continent américain.

Les grandes métropoles sont en compétition. Elles se transforment et multiplient les aménagements (technopôles, CBD, ZIP) pour renforcer leur attractivité (IDE, FTN) et  maintenir leur position dans la hiérarchie des villes globales. Aujourd’hui, New York, Londres, Paris et Tokyo s’imposent dans les principaux classements internationaux. Ces villes mondiales sont talonnées par Shanghai, Hong Kong, Singapour, Séoul…

Le podcast de la leçon (lue par Soraya, 1G)


Vocabulaire

Hub : noyau pivot d’un système de transport.

Interface : zone de contact entre deux espaces.

Littoralisation : concentration de population et d’activités sur les littoraux.

Métropolisation : processus de concentration de populations, d’activités, de valeur dans des ensembles urbains de grande taille.

Noeud : carrefour majeur dans les flux mondiaux.

Zone industrialo-portuaire (ZIP) : espace qui associe des activités portuaires et industrielles dans un système économique et spatial complexe, souvent sur les littoraux.


Documents

– Doc. : La façade maritime asiatique au centre des échanges maritimes mondiaux

– Doc. : Le port de Yangshan : extension moderne du port de Shanghai

Print Friendly, PDF & Email

Auteur : M.REGNIER

M. REGNIER enseigne l'histoire-géographie au lycée Balata en Guyane.