P. Fouché


Homme politique français, Fouché traverse les troubles de la Révolution et de l’Empire avec habileté. Sous la Terreur, il se fait remarquer par sa cruauté en réprimant l’insurrection lyonnaise en 1793, ce qui lui vaut le surnom de « mitrailleur de Lyon ». Afin d’éviter la guillotine, il participe à la chute de Robespierre en 1794. Ministre de la police durant le Consulat et l’Empire, Fouché est souvent présenté comme l’inventeur de la police et de l’administration modernes. Machiavélique, il passe maître dans l’art du renseignement et du contrôle de l’opinion publique. Accusé de régicide sous la Restauration parce qu’il avait voté pour la mort de Louis XVI en 1793, il est condamné à l’exil jusqu’à sa mort, en 1820.

Print Friendly, PDF & Email