P. L’unité italienne

Victor-Emmanuel II
Source : Wikipedia.

Victor-Emmanuel II est roi de Sardaigne (1849-1861) puis roi d’Italie à partir de 1861 (jusqu’à sa mort en 1878).
Il est l’un des principaux artisans de la construction de l’unité italienne (ou Risorgimento).
Il favorise le rapprochement avec la France par l’intermédiaire du comte de Cavour, qu’il nomme chef du gouvernement sarde (1852), et concède Nice et la Savoie à Napoléon III en échange de son soutien face à l’Autriche (accords de Plombières, 1859).
Il soutien secrètement l’expédition des Mille menée par Garibaldi qui vise pourtant à faire tomber Rome, contre la volonté de Napoléon III, après la conquête du Sud de l’Italie.
Il devient roi d’Italie en 1861.


Comte de Cavour
Source : Wikipedia.

Le comte de Cavour est un homme politique et diplomate italien. C’est une figure importante du Risorgimento.
Nommé chef du gouvernement du royaume de Sardaigne par Victor Emmanuel II en 1852, il rencontre secrètement Napoléon III à Plombières-les-bains en 1859 pour sceller une alliance militaire avec la France en cas d’agression de l’Autriche.
Soucieux de ménager la France de Napoléon III dont le soutien est primordial pour les intérêts du royaume de Sardaigne et l’unification de l’Italie, il s’efforcer de contrarier les velléités italiennes sur Rome.
Il devient le premier devenir le premier président du Conseil du royaume d’Italie en 1861, année où il s’éteint.

Garibaldi
Source : Wikipedia.

Homme politique italien, républicain conciliant avec la monarchie constitutionnelle de Victor Emmanuel II, partisan de l’unité italienne, Garibaldi est un personnage majeur du Risorgimento.
Il s’illustre notamment en prenant la tête de l’expédition des Mille composée de « patriotes italiens » avec laquelle il conquiert le royaume des Deux-Siciles en 1860 en accord avec Victor Emmanuel II.
Sa tentative de prendre Rome, défendue par les troupes françaises, pour l’intégrer au royaume d’Italie en 1867 se solde par un échec (bataille de Mentana).
Il poursuit son combat politique comme député de Rome jusqu’à sa mort en 1882.

Print Friendly, PDF & Email